ANT 4533

 
DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS

Le développement des technologies numériques. Les nouveaux médias comme outil de recherche sur les réseaux sociaux, les technologies digitales, les blogs, etc. Organisé autour de projets multimédias et d'exercices en classe, ce cours vise à comprendre comment ces médias participent à la construction de nouvelles identités, de communautés virtuelles et de nouvelles formes de participation politique.

 

OBJECTIFS GÉNÉRAUX DU COURS

 

Ce cours forme les étudiants en sciences sociales à un domaine de recherche en pleine expansion ; celui dit des « nouveaux médias ». Il aborde ainsi la question de la (re)médiation sociotechnique d’un double point de vue, anthropologique et communicationnel, et offre de la sorte, à chacun des étudiant(e)s, des outils théoriques et conceptuels solides pour penser de manière critique la démultiplication des rapports entre technologie et culture.

 

En effet, depuis les premières machines à calculer de l’ère victorienne jusqu’aux big data centers de l’anthropocène (en passant par l’automatisation cellulaire, les différents programmes de conquête spatiale ou encore l’explosion des réseaux sociaux contemporains), nombreuses sont les entreprises technologiques a avoir remodelé, en profondeur, nos expériences du monde et de ses réalités. En problématisant les rapports complexes existants entre information et communication, entre opérations analogiques et numériques, nous reviendrons sur l'histoire mouvementée des machines et de leurs promesses. Et ce, en mettant l’emphase sur les méthodes, les théories et les orientations ethnographiques possibles dès lors qu’il s’agit de comprendre l’émergence de ces dispositifs hybrides, à la fois techniques et socio-culturels.

 

Grâce à une mise en perspective généalogique des phénomènes médiatiques (et de la redistribution des modalités de présences, individuelles et collectives, qui les accompagne), le cours sensibilisera les étudiant(e)s aux logiques de développement du paradigme dit « numérique/digital ». Pour ce faire, nous emprunterons à certains des débats contemporains de la philosophie des techniques, de l’histoire des sciences, de l'épistémologie critique et de l’écologie médiatique.

 

En nous demandant ce(ux) que les technologies numériques contemporaines changent pour les cultures humaines (ce qui les façonne comme ceux qui les étudient), nous verrons dans quelles mesures ces nouvelles pratiques médiatiques offrent :

  1. de nouveaux territoires ethnographiques,

  2. de nouveaux outils de recherche et de méthodologie pour le travail ethnographique en tant que tel,

  3. de nouvelles problématiques et de nouveaux défis pour tout chercheur en devenir.

 

Parce que les médias numériques permettent maintenant la reproduction, la distribution et la modification des textes, des sons et des images à des échelles et des rythmes qui restaient inimaginables avant la cybernétique et l'avènement de l'informatique personnelle, les anthropologues du 21e siècle doivent non seulement reconnaître ces transformations, mais réfléchir à leurs implications pour les activités humaines en général et pour leurs propres travaux en particulier. Grâce à une approche résolument pratique (qui envisage donc les nouveaux médias comme de nouveaux domaines de recherche, de nouveaux outils méthodologiques et de nouvelles perspectives ethnographiques), ce cours s’organisera autour de projets et d’exercices multimédias qui viendront compléter les exposés magistraux et leurs lectures associées.

 

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

 

Ce cours propose de sensibiliser les étudiants aux techniques et aux pratiques ethnographiques relatives aux nouveaux médias. Il comportera des exposés magistraux et des périodes de discussions en groupe. Mais il développera, en parallèle, une agora électronique où les étudiant(e)s seront invités à publier chaque semaine un billet thématique.

 

Il est donc impératif que les étudiantes et les étudiants lisent attentivement les textes du cours, mais aussi qu’ils s’emparent de cette plate-forme pédagogique et créative qu’est destiné à devenir le(ur) site web « medianthro.wordpress.com ». Si donc, les lectures sont obligatoires et constituent un élément essentiel de la réussite de ce cours, la publication de billets l’est tout autant. Il est donc important d’effectuer ces deux registres d’activités au fur et à mesure - puisque leur mobilisation au long de la session sera déterminante pour une bonne compréhension de la matière à couvrir et la réussite du cours lui-même.

 

Enfin, il n’est peut-être pas vain de rappeler que la présence en classe de tous les étudiants reste obligatoire et nécessaire, et ce, à chaque cours…

 

Depuis sa première édition, ce cours archive les travaux des étudiants en ligne,

leur donnant ainsi l'opportunité non seulement de travailler sur les nouveaux médias, mais avec.

Ethnographie des nouveaux médias