• jlepa067

Travail étudiant : Ma présence

Le travail est un sujet anthropologique que j'ai toujours trouvé très intéressant. Il est au centre de l'existence de l'être humain depuis toujours et il vient modeler les tracés de vies de chacun. Le travail étudiant vient me rejoindre, comme tous le monde dans ce cours, mais de manière différente. Il est vécu différemment par chaque étudiant.


Pour ma part, ma relation avec le travail étudiant s'est établi sur des bases particulières. Avec différentes bourses que j'ai obtenues à travers la pratique du hockey, ma relation avec les études n'était pas dépendante à l'argent. Je sentais qu'avec cette indépendance au niveau financier, mon choix de programme d'études n'était pas dépendant des débouchés possibles que ce programme offre. Comme nous le savons tous, avec les frais de scolarité assez élevés, les études universitaires sont souvent vu comme un prix à payer. Vu de cette manière, il est impératif pour beaucoup d'étudiants que le programme d'études qu'ils choisissent offre des débouchés professionnelles intéressant. Car à quoi bon débourser autant si nous ne sommes pas assuré d'avoir de bonnes offres d'emploi. Après avoir terminé mes études collégiales, et sachant que je pouvais bénéficier de bourses d'études, j'ai décidé de patienter avant de choisir un programme d'études. Je suis parti travailler sur l'île de Vancouver avant de revenir l'année suivante. Durant cette année, j'ai beaucoup réfléchi sur le programme d'études à choisir. Après une réflexion typique se basant essentiellement sur les débouchés possibles de différent programme, je me suis rendu compte que je pouvais ne pas baser mon choix sur ces facteurs. Sans la pression importante apportée par les frais de scolarité et les dettes que succombent la plupart des étudiants, j'avais l'opportunité de voir les études universitaires différemment. De les voir comme l'opportunité d'acquérir des connaissances et non simplement un diplôme. De les voir comme quelque chose qui allait me libérer à travers l'acquisition de connaissances. De les voir comme une aide pour devenir un meilleur citoyen. En réfléchissant de cette façon, j'ai décidé de choisir un programme qui m'intéressait profondément. Un programme que j'allais trouver stimulant du début à la fin. Le programme bi-disciplinaire de sociologie et d'anthropologie m'a semblé très intéressant. Sans avoir de connaissance accrue dans les deux domaines à ce moment, j'ignorais en partie ce que ce programme allait m'apporter, mais je savais qu'il me stimulerait. Aujourd'hui, la capacité de synthèse et l'esprit critique sont des exemples d'éléments que j'ai pu développer au cours de mon programme et qui sont utiles à tous, particulièrement aujourd'hui.


Je vous décris ce raisonnement car je sais que ne l'aurais pas fait de la même manière si je n'avais pas eu cette indépendance financière. Et que malgré cela, j'ai quand même ressenti à quelques moments durant mes études à quel point le travail qu'elles nécessitaient pouvait être aliénant et non libérateur. Et je me suis toujours questionné si les formes de notre société seraient différentes si tous les étudiants entamerait des études avec comme but en soi l'acquisition de connaissance. Aussi, je me questionne beaucoup sur les aspects qui ont transformé les études en cette forme de travail que nous connaissons. Avec quelques théories et concepts vu durant ce cours, je tenterai de mettre des mots sur des ressentis que nous partageons tous à travers le travail étudiant.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Travail final

J'ajoute ici le lien du produit indéfini et continu de mon loci: Tik Tok et aussi le bricollage de mes billets en forme superposés sur un blog de tumblr. https://ethnolocitiktok.tumblr.com/ Tous les p