• Daphné Laflèche

Texte prosaïque : Élevage intensif

· Voir du terrain vs parcourir le terrain : l’espace physique qu’occupe le bétail — un espace clos vs un espace ouvert.

· Incarcération et capital : voir le corps animal comme un produit de la domestication et esclave de l’homme.

· Globalisation et mondialisation : permets l’échange de produit à l’échelle mondiale et internationale, donne accès à une plus grande variété de produits et fais augmenter la demande

· Migration : les vagues de population migrant vers les centres-villes font en sorte que la population dépend sur l’élevage intensif et non des modes de substitution locale.

· Accumulation primitive : Élevage intensif à des fins d’accumulation de capital — plus l’on possède de marchandise vivante, plus l’on vend, plus l’on fait de profit.

· Rythme de consommation : il faut que la production de viande soit en mesure de répondre à la demande.

· Moyen financier les activités des petites fermes diminuent - coûte moins cher de pratiquer l’élevage intensif.

· Moyen d’approvisionnement varie selon les régions – local vs global

· Transformation du vivant en marchandise

· L’emballage de la viande produit un imaginaire collectif qui justifie l’élevage intensif : apparence vs réalité — distance entre les deux

· Transformation du corps vivant en marchandise

· Permets de nourrir une grande population — réponse à la surpopulation et manque de ressource

· Rentabiliser le temps — méthode de production rapide

· Productivité et main d’œuvre — création d’emploi

· Déshumaniser le corps animal — les animaux sont devenus une industrie

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Travail final

J'ajoute ici le lien du produit indéfini et continu de mon loci: Tik Tok et aussi le bricollage de mes billets en forme superposés sur un blog de tumblr. https://ethnolocitiktok.tumblr.com/ Tous les p