top of page

Poème : travail étudiant

Philosophiquement il doit libérer

Cela est sa vertu

Mais il ne fait que former

L'avons-nous perdu


Il est lourd à porter

Avec tous ses frais

On ne peut qu'espérer

Un bon emploi à la fin du trajet


Les études comme moyen

De devenir un meilleur citoyen

Pour mieux comprendre

Au lieu de nous méprendre


Sous le capitalisme

La connaissance n'est plus valorisé

Le tout glisse

Vers le diplôme qui est la finalité

26 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Projet final

https://prezi.com/view/NQDACojaOlNxgoMb4yzS/

1 comentario


D.
D.
05 nov 2020

À ce stade-ci de notre cours, il devient plus facile d'expliciter les liens entre moyen (le travail étudiant) et la finalité (la formation étudiante, souvent réduite au diplôme). Mais il me semble tout aussi important de resituer ce mouvement de glissement vers un travail qui aliène plus qu'il ne libère. H. Arendt, dans sa Condition de l'homme moderne à de très belle page à propose de ce qu'elle appelle la via activa. Je vous encourage à lire, peut-être à utiliser sa distinction entre skolé (qui donne school) et tripalium (qui donne travail.le), et à la rendre opératoire dans l'analyse du travail estudiantin. Tant il me semble que le travail des corps et l’œuvre des mains prend ici une signification encor…


Me gusta
bottom of page