• Daphné Laflèche

Mon vidéo

Ce vidéo de ma rue me fait penser au territoire autochtone que nous occupons et à l’ancien usage de ce territoire. Quand je m’assois sur la galerie, la rue m’évoque un passé dominé par un historique de violence et de domination coloniale. Ainsi, il m’est possible de voir cette rue et les maisons comme étant relativement nouvelles. Il m’est alors possible d’imaginer l’espace que cette rue étant auparavant en de percevoir cette rue comme étant un territoire de chasse potentiel. En lien avec mon sujet il est intéressant de voir de quelle manière les animaux sauvages auparavant utiliser comme source de subsistance c’est déplacer et devenue absent de notre environnement. Il est aussi pertinent de voir ce déplacement comme mettant de la distance à la fois physique et émotionnelle entre l’homme et ses sources de subsistance. Dans ce sens il est intéressant de voir de quelle manière cette distance favorise l’élevage intensif à des fins de production massive afin de subvenir au besoin de la population. Cette distance apporte aussi une nouvelle compréhension des déchets industriels et des conditions d’élevage pauvre. La distance entre l’humain et ses modes de substitution vient effacer ces éléments puisque la population ne les voit pas et vient les justifier.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Travail final

J'ajoute ici le lien du produit indéfini et continu de mon loci: Tik Tok et aussi le bricollage de mes billets en forme superposés sur un blog de tumblr. https://ethnolocitiktok.tumblr.com/ Tous les p