top of page

Les vestiges qui nous hantent

J’ai pensé que mon locus pourrait s’évertuer à la possibilité d’explorer les lieux hantés et les histoires de fantômes, afin de créer une sorte d'ethnographie de l'absence, des personnes et des lieux. Des choses qui ont été enlevées, supprimées et abandonnées au cours du temps et de l'espace, mais qui persistent à avoir un impact au sein de notre société d’aujourd’hui. Dans ce projet, le but serait d’exploiter le mode d'enquête ethnographique qui cherche à donner une signification aux multiples couches du temps et aux événements passés qui se sont accumulées dans des lieux et en quoi ces récits peuvent nous communiquer des informations sur l'occupation et l'expérience humaine.


24 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Projet final

https://prezi.com/view/NQDACojaOlNxgoMb4yzS/

1 Comment


D.
D.
Jan 18, 2022

Dans ce cours, nous tâcherons de réfléchir aux media et aux médias comme à des dispositifs auxiliaires de présence, capables de distribuer, dans l'espace et dans le temps, absences ET présences...

Cet article pourrait vous intéresser : https://www.cairn.info/revue-multitudes-2016-1-page-159.htm

Like
bottom of page