top of page

La grande mère


Prunelles scrutant l'histoire en l'oubliant

Fierté écorchée par vide brillant

Le limon s'achète, le néant se vend

Le mythe bourgeois se voit décevant


Soigner les prolos se monnaie pourtant

Les contusions moissonnent à bout portant

Des hommes aux vifs moteurs exorbitant

Éliminent les pouilleux incompétents


La soif ne saurait s'étancher en mer

Les fruits semés trépassent en sol amer

L'oseille ne peut animer autre chimère

Alors que s'étiole la vieille grande mère


Nonobstant les hauts rochers ruisselants

La si grande mère, l'esprit étincelant

Émerge du grand charnier chancelant

Recoud les moribonds aux poings tremblants


Les coquettes tulipes marbrées oppressant

Sa brave échine valeureuse s'abaissant

Devant l'univers devenu marchand

Qui mue le gracieux en vice indécent


La soif ne saurait s'étancher en mer

Les fruits semés trépassent en sol amer

L'oseille ne peut animer autre chimère

Alors que s'étiole la vieille grande mère


Joyaux véridiques, dilemme rutilant

De la misérable noblesse oscillant

Entre secret cénacle aux moeurs excluant

Et si mièvre nirvana assimilant


Triste sylve céladon agonisant

À l'assassin, récit horripilant

À l'histoire d'honnêtes hommes annihilant

Les bocages d'un industriel élan


La soif ne saurait s'étancher en mer

Les fruits semés trépassent en sol amer

L'oseille ne peut animer autre chimère

Alors que s'étiole la vieille grande mère


La morbidité sinistre s'installant

Au temps de l'économie fleurissant

Au temps de son bel esprit périssant

Qui s'acquitte pour survivre en bondissant


Sa male fortune n'adviendra nullement

Malgré la froideur du triste monument

Car son fécond héritage transcendant

Ignore les vils caprices des trébuchants


La soif ne saurait s'étancher en mer

Les fruits semés trépassent en sol amer

L'oseille ne peut animer autre chimère

Alors que s'étiole la vieille grande mère


Post-scriptum : Si vous appréciez ce poème, j'ai écrit un recueil de poésie sous le pseudonyme de Gabriel Gabriellesonne. Vous pouvez vous le procurer ici : https://www.editionscervidae.com/product-page/la-psyché-éclairée-les-jeunes-sans-cals-lisent-de-la-politique

15 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Projet final

https://prezi.com/view/NQDACojaOlNxgoMb4yzS/

1 Comment


D.
D.
Nov 05, 2020

Merci, Gabrielle, pour ce partage. Je vais vous envoyer par courriel les premières pages d'un livre qui pourrait aider, dans ce projet anthropo-biographique. Dans 'Qu'est-ce que le poétique?', J. Onimus aide à mieux saisir les puissances de l'évocation et les valeurs anthropologiques de l'écriture. Il me semble que les traces laissées par la vie sur 'la grand-mère' peuvent être pensées comme les traces que laissent les mots sur une surface (pixélisée ou papier). Cette écologie des signes, le travail sur les lignes de Ingold, nous aide à les travailler, à les mettre au travail. Je vous encourage à continuer le votre, si bien parti...

Like
bottom of page