• jvail031

Croisements au supermarché

Dans ce montage vidéo je prends une première séries de pas dans l’exploration des temporalités en lien avec le mouvement (la circulation), et je pars en aventure au supermarché asiatique T&T le 5 octobre 2020. Une destination parmi d’autres pour les aliments, produits, créations, outils, animals, etc. consommés dans différents types de cuisines asiatiques (surtout les cuisines chinoise, coréenne, et japonaise) qui suivent leur trajet en tant que marchandise, c’est un lieu de croisement pour humains et autre qu’humains (vivants et non vivants). On y trouve des options, des méthodes de conservation et des dates d’expiration. Mon objectif pour cette sortie est simple. Je pars à la recherche d’onigiri déjà préparés, malgré leur rareté à Ottawa et qu’il ne soit pas garantis qu’ils soient présentement en vente.


Mon plan et quelques observations/commentaires:

  • Les médias sociaux facilitent la circulation d’information.

  • En route vers le supermarché! Bien que ce soit une vingtaine de minute par auto, ce n’est pas évident de s’y rendre (et encore moins par moyen de transport public). Les discussions sur la radio et les couleurs d’automne indiquent le temps qu'il est.

  • À l’intérieure du supermarché, tout circule. On navigue tout un labyrinthe de rangs de corridors entre étagères et d’autres consommateurs. Même en plein milieu d’une journée de travail, le supermarché est loin d’être vide et on se déplace rapidement. Différents items sont placés sur les étagères, chacun sa place, et d’autres sont retirés par des consommateurs qui passent. Parfois on retrouve un item déposé ailleurs dans le magasin (pas à sa place assignée) avant qu’il ne soit déplacé à nouveau par un autre passant (acheteur/acheteuse ou employé[e] ).

  • Bien que certains produits y sont là, en grandes quantités ou sous forme d’une myriade d’options, d’autre comme le moule triangulaire n’y sont plus. Parfois c’est une question d’inventaire, mais il y a également autres possibilités.

  • Arrivé au comptoir de sushi, j’analyse les différents options de mets préparés et étiquetés à pas rapides. Il n’y a pas d’onigiri, cette fois-ci! Voilà que je m'adresse à l’une des cuisinières derrière le comptoir pour lui demander, et elle me pointe du doigt un peu plus loin, là où j’avais commencé à examiner les plats de sushi, l'une de ses collègues qui sort deux plateaux de boule de riz emballées. Le timing!

  • Sur l’emballage on lit une date d’expiration: le 7 octobre 2020. La technique d’emballage utilisée empêche le contact entre le riz humide et la feuille d’algue sec, ce qui aide à préserver le tout un peu plus longtemps, et préserve l’expérience (donnant l’impression d’être frais) lorsqu’il vient temps de déguster (même des heures après l’avoir acheter).

  • « Itadakimasu » est une phrase en japonais dite avant de manger. Une traduction directe de celle-ci est: « [je] reçois humblement ». En français, on dit plutôt: « merci pour ce repas ».

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Travail final

J'ajoute ici le lien du produit indéfini et continu de mon loci: Tik Tok et aussi le bricollage de mes billets en forme superposés sur un blog de tumblr. https://ethnolocitiktok.tumblr.com/ Tous les p